DA

Planeurs vol libre

Petits planeurs de vol libre


Planeurs de vol libre lancé main en Depron
Planeurs de vol libre lancé main en Depron

experimentation par essais en vol plané libre
experimentation par essais en vol plané libre :

 

http://img380.imageshack.us/img380/6692/vollibre666vg1.jpg

 

objectif = vérifier en pratique de façon fiable les principes de la stabilité en fonction des caractéristiques géométriques.

 

configurations testées = 75 % ailes-volantes (Deltas compris), 20 % classiques (avec empennage), 4 % canards, 1 % autres (multiplans...).

deroullement des essais = en air statique à 3 vitesses différentes (moyenne, exessive, décrochage) , puis avec ventilateur à vitesse moyenne.


le planeur est lancé par une catapulte,
formée de 2 rails (tubulaires) de 1m de long écartés de 3cm (la largeur des fuselages est comprise entre 8mm et 2cm).

la catapulte est parfaitement horizontale, elle est placée à 1m de hauteur.

il y a devant une poulie,
un long élastique (double, sans extrémité) part de derrière (dessous), arrive devant, passe sur la poulie et revient au modèle
qui a une pique d'aperitif en bois qui dépasse dessous (sert de crochet de catapultage).

on passe l'élastique derrière le crochet, on pose le planeur sur les rails,
puis on tire le planeur par la queue, en ajustant la tension de l'élastique en fonction de la vitesse de lancé souhaitée.
puis on lache.

le planeur parcourt une quinzaine de mètres avant de percuter le mur (un tapis en mousse est contre le mur),
si le prototype a une mauvaise finesse il aterrit avant le mur (glisse sur le ventre).

il y a une ligne droite tracée au sol afin de savoir si le prototype a dévié,
elle est graduée tous les 50 cm afin de connaitre précisément la finesse obtenue,
(la catapulte étant à 1m du sol le calcul est simple),
mais en général les bons modèles tapent le mur (donc finesse dificilement mesurable).


avant les essais le modèle est trimé et centré (à la main).

lors des vols j'observe le comportement du prototype,
si il n'y a rien à signaler je fais que 4 vols (par étape), en cas de doute il m'est arrivé de le lancer une vingtaine de fois.
puis je note le comportement, et les résultats spécifiques au test.

étape (1) vitesse moyenne, je note le comportement + la finesse.

étape (2) vitesse exessive (lancé à la main le plus fort possible si l'élastique n'est pas assez puissant), je note le comportement.

étape (3) décrochage volontaire (en bout de catapulte il décroche apres 3 ou 4 m),
je note le comportement + la position dans laquelle il percute le sol.

étape (4) test du ventilateur :
un ventilateur est positionné à mi-parcours, décallé sur le coté gauche de 3m (il ne faut pas le mettre trop pres),
il souffle perpendiculairement à la trajectoire du planeur.
la puissance est au minimum (ça suffit).
ce test informe sur la capacité du modèle à résister aux turbulences.
je note le comportement.

 

liste des différentes caractéristiques géométriques testées :


configuration classique (avec queue),
configuration aile-volante (comprend les ailes en V, droites, Deltas ...),
configuration canard,
autres configurations (multiplans, ailes jointives ...).

rapport entre l'envergure et la corde de l'aile (allongement),

flèche du BF (positive / neutre / négative) des 2 ou 3 éléments (Aile, Stabilisateur horizontal, et Stabilisateur vertical),

flèche BA (positive / neutre / négative),

effilement (corde constante / corde grande à l'emplanture et petite aux extrémités),

Cmo du profil d'aile (symétrique / cambrure normale / cambrure inverse),

vrillage de l'aile (positif / aucun / négatif),

géométrie des saumons (droits classiques / arrondis / pointus),

winglets (aucun / arrondi bas / arrondi haut (relevé) / perpendiculaire bas / perpendiculaire haut / perpendiculaire haut et bas),

dièdre (positif / aucun / négatif),

bras de levier (aucun aile-volante / court / moyen / tres long),

rapport envergure aile / envergure stab horizontal (faible / grand),

rapport corde aile / corde stab horizontal (aile plus large / identiques / stab plus large),

alignement (stab horizontal dans le sillage de l'aile / stab plus bas / stab plus haut),

longueur du nez du fuseau (quasi inexistant / classique / tres long),

hauteur du fuseau (cylindrique / tres haut et plat),

positionnement de l'aile (basse / médiane / haute),

forme empennage (classique en croix / en T / en V normal / en Vinversé / en X)

rapport corde / hauteur du stab vertical (tres bas avec tres grande corde / classique moyen / tres maigre et tres haut),

position du stabilisateur vertical (classique dorsal / ventral / les 2),

nombre de stabilisateurs verticaux (1 central / 2 écartés / 2 en Winglets / 3),

parallélisme des 2 stabilisateurs verticaux (parallèles / convergeants / divergeants),

dièdre W / dièdre M,

flèche Gothique / flèche gothique inverse,

Strakes,

fuselage porteur,

augmentation de l'inertie en rotation (en tanguage / en roulis) par l'ajout de poids aux extrémités du fuseau ou aux saumons d'ailes,

becs de BA progressifs,

absence de fuselage,

absence de stabilisateur vertical.

...


THE BEST
THE BEST :

incroyable à voir en vol,

le meilleur.

 

vol le plus lent, sans risque de casse à l'intérieur.

tres facile à fabriquer.

 

Le CG est à 11,3 du trait (peu visible en rose).

 

dans le cas d'un modèle bi-stabilisateurs verticaux : faire attention à ce que les 2 stabs verticaux soient parfaitement parallèles !

 

plaque de depron 6mm.


le dessous du BF de la partie centrale est légèrement taillé avec une tres faible pente.


ce planeur vole à la perfection, c'est impressionnant à voir.

n'hésitez pas à le fabriquer ça vaut vraiment le coup.

 

 


Best indoor
Best indoor :

fabrication :

 

- Choisir une plaque depron 6mm bien plate (pas tordue), choisir le meilleur angle,
- tracer au stylo (avec grandes équerres) :
l'aile est dans un carré de 40cm de côté,
pour l'avant il faut aussi un compas (il y a une partie arrondie),
ensuite il y a les 2 stabilisateurs, (ils ont une grande corde),
le lanceur, (juste la taille qu'il faut pour tenir),
et pour la tête l'idéal est de la faire dans du roofmat jaune 2cm, mais à défaut, elle peut être faite en depron 3 x 6mm soit 18mm (collé).
- découper les contours au cutter avec une lame neuve,
faire attention à ce que la lame soit bien verticale lors des découpes,
- faire la fente de 4cm par 6mm pour le lanceur (au niveau du CG).
- partie la plus délicate : couper le dessous (intrados) du BF de la partie centrale de l'aile, en une légère pente douce,
prendre 1,5mm dans l'épaisseur de la plaque, et 4cm vers l'avant (précision).
- fixer les stabilisateurs verticaux, faire tres attention à ce qu'ils soient bien parallèles.
- emboiter et fixer le lanceur.
- fixer la tête, faire bien attention à ce qu'elle soit bien alignée, en regardant le planeur de face.
- pour le centrage il faut des clous de différentes tailles, pour trouver ce qui convient,
on enfonce le clou dans le nez.
poser le planeur sur les 2 pointes légèrement écartées d'un ciseaux sur le trait du CG.
attention le CG doit être placé avec précision (11,3 du trait).

- réglage vol :
lancez doucement, et légèrement vers le bas, (ne pas lancer fort, c'est un planeur fait pour voler lentement).
il faudra peut être tordre la profondeur, pour obtenir un vol rectiligne horizontal.
 


 


obsolète.


vue de profil
vue de profil :

le stabilisateur vertical passe au travers l'aile à l'avant, la partie qui dépasse dessous sert à lancer.


Procedure de Réglage Centrage
Procedure de Réglage Centrage :


Vérifiez avant tout que l'aile n'est pas tordue.


faire les corrections en tordant à peine le depron (différence pas visible).

attention c'est tres précis.




07/ 2012
07/ 2012 :

ideal,

3 morceaux seulement.

empennage en + ou éventuellement en T.

36 cm d'envergure.


simple plaque d'isolation DEPRON M1 6mm




09/2012
09/2012